Langue active :FR

Qualité de l'air à 3 sur 10

  • Imprimer

L'agriculture périurbaine

Rapprocher les producteurs des consommateurs, voilà un des objectifs de Metz Métropole.

De la friche à la fourchette

Quoi de plus agréable que de savourer des produits issus de l'agriculture locale ? Traçabilité, fraîcheur, juste rémunération du producteur, soutien à l'économie locale... Les avantages à consommer local sont nombreux. Si les circuits d'approvisionnement ne manquent pas, Metz Métropole est un acteur essentiel pour la structuration de la filière, de l'occupation des sols à la fourchette.

Metz Métropole, un territoire agricole

Près de la moitié du territoire de Metz Métropole sont des surfaces agricoles exploitées, soit 140 km2. L’agriculture est ici marquée par la polyculture élevage à l’instar du département, mais aussi des productions plus minoritaires : maraîchage, arboriculture, viticulture (AOC Vins de Moselle), horticulture. Aujourd’hui 150 agriculteurs exercent à Metz Métropole, avec des savoir-faire sur toute la filière pour environ 2 000 emplois.

Un renouveau des activités économiques agricoles se déploie pour répondre aux demandes des consommateurs. La filière agriculture périurbaine est dans toutes ses facettes un moteur d’attractivité : de la préservation du foncier agricole, à la consolidation de l’agriculture au travers des documents d’urbanisme, au développement du potentiel économique, le tout dirigé vers des pratiques plus durables.

Un espace test agricole sur le Plateau de Frescaty

Lors de la reconversion du Plateau de Frescaty, Metz Métropole a décidé de consacrer 70 ha du site à l'aménagement d'un agrobiopôle, comprenant des activités économiques diversifiées dans les secteurs de la production maraîchère, de la transformation et de la valorisation de produits. Sur cette zone, 5 ha sont réservés à l'implantation d'un Espace Test Agricole (ETA). Ce concept innovant de pépinière d'entreprises agricoles propose, sur une période de 2 à 3 ans, un accompagnement technique, juridique, administratif et opérationnel aux exploitants. C'est un moyen de lancer leur activité de maraîchage et de tester la faisabilité de leur projet "grandeur nature".

Depuis 2014, l'Établissement Public Local d'Enseignement et de la Formation Professionnelle Agricole (EPLEFPA), qui comprend notamment le lycée agricole de Courcelles-Chaussy, est partie prenante de ce projet. Il accompagne la métropole dans la réalisation du programme global d'aménagement du site : implantation de serres, mise en œuvre d'un système d'irrigation, identification de locaux de stockage, etc. Il propose également un accompagnement dans la mise en œuvre des moyens nécessaires à son exploitation : volet matériel, outillage et machine. Il apporte son expertise dans le domaine des formations dédiées au maraîchage et dans la réalisation de projets agricoles.

L'arrivée des premiers exploitants de l'ETA sur le Plateau de Frescaty, dont une partie serait issue du  lycée agricole, est prévue au printemps 2019.

Dernière mise à jour le 05.10.2018

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?