Langue active :FR

Qualité de l'air à 3 sur 10

  • Imprimer

La nature & les paysages

Mont Saint-Quentin, Pelouses calcaires du Pays Messin, Plateau de Frescaty... Metz Métropole est un territoire vert ! Ainsi, la préservation des espèces, la restauration des milieux, ou encore le développement de l'agriculture péri-urbaine sont au cœur des politiques d'aménagement de la collectivité.

Concilier les activités sur les différents sites

Une mosaïque de milieux diversifiés et colorés, sur un relief contrasté constitue l'identité paysagère de Metz Métropole. Entre les vallons humides de la Mance et du Montvaux, les vallées de la Moselle et de la Seille, se dressent les coteaux calcaires des côtes de Moselle, des espaces boisés à l'instar du Mont Saint-Quentin, des zones humides telles que le marais du Grand Saulcy, ou encore des espaces agricoles représentant 50 % des 305 km2 du territoire.

Un même espace peut avoir plusieurs vocations et amène donc divers publics à se côtoyer. Pour concilier l'agriculture et le tourisme, la chasse et les pratiques sportives, tout en préservant la faune et la flore, Metz Métropole joue un rôle majeur. Elle rassemble autour de la table de nombreux acteurs, met en œuvre des programmes d'actions diversifiés, intègre ses objectifs dans sa stratégie d'aménagement du territoire ou encore apporte son expertise aux communes membres.

Développer l'autonomie alimentaire

Metz Métropole a fait de l'agriculture périurbaine un levier du développement économique du territoire. Propriétaire de 380 ha du Plateau de Frescaty, Metz Métropole pilote notamment un projet d'Agrobiopôle sur environ 70 ha du site avec pour objectif de développer la production, la transformation et la valorisation de produits locaux. Cet espace se veut au cœur d'une politique globale d'aménagement du territoire, pour permettre le retour à l'exploitation de petites friches agricoles, dans une perspective d'approvisionnement en circuit court mais également des filières de restauration collective hors domicile. Elle s'appuie également sur un périmètre de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains (PAEN) de 96 ha, délimité par le Département sur les communes de Scy-Chazelles et Lessy, offrant une protection renforcée à long terme de ces terrains.

Préservation des paysages et des espèces

Vestiges des forts militaires envahis par la végétation sur le Mont Saint-Quentin, biodiversité protégée à l'échelle européenne dans le périmètre Natura 2000, réintroduction de pâturage doux pour lutter contre l'embroussaillement des pelouses calcaires de plateaux, aménagement ou restauration de mares sont quelques-uns des dossiers sur lesquels travaille Metz Métropole pour remplir plusieurs objectifs :

  • Sécuriser et mettre en valeur le patrimoine bâti (sur les 200 ha dont Metz Métropole est propriétaire sur le Mont Saint-Quentin),
  • Aménager et préserver des couloirs de déplacement des espèces d'un milieu à un autre sur l'ensemble du territoire (Trame Verte et Bleue),
  • Assurer la pérennité d'espèces végétales et animales reconnues d'intérêt communautaire au niveau européen (sur les 680 ha du site Natura 2000 "Pelouses du Pays Messin"), à travers une gestion et une préservation des milieux naturels remarquables,
  • Restaurer, entretenir et valoriser les paysages menacés d'enfrichement de manière réfléchie,
  • Favoriser des pratiques durables de gestion des paysages (éco-pâturage).

Dernière mise à jour le 05.10.2018

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?