Langue active :FR

  • Imprimer

Sentier n°20 - Le lac Symphonie

Promenade au cœur de la ville et pourtant dans un écrin de verdure aménagé « à l’anglaise ». Cette trame verte d’agglomération qui suit le cours de la Cheneau, un petit affluent de la Seille, en intégrant des plans d’eau équipés de vannes permettant de réguler le cours du ruisseau, règle les problèmes d’inondation de la zone et assure le maintien d’une biodiversité peu commune en pleine ville.

Le lac Symphonie est un bel exemple de nature en ville : entouré d’un milieu très urbanisé, il abrite des espèces certes ordinaires mais participant à l’équilibre des écosystèmes, par exemple des cygnes, des hérons cendrés, des libellules…  On retrouve ces espèces assez fréquemment dans les milieux aquatiques d’où leur dénomination d'espèces ordinaires.

Malheureusement, on y croise aussi des espèces exotiques indésirables, notamment des Ouettes d'Egypte. Cette espèce, agressive pendant sa période de reproduction et pouvant se reproduire toute l’année, a tendance à empiéter sur le milieu des espèces locales.

Quel que soit leur statut de protection, il est déconseillé de nourrir les animaux sauvages. En effet, certains aliments tels que le pain sont dangereux pour leur santé  : il contient des éléments (sel, levure…) que les oiseaux ne peuvent pas métaboliser et est dépourvu des vitamines nécessaires aux oiseaux. Cela peut provoquer à terme à des malformations conduisant à une mort prématurée.

De plus, on retrouve au centre de ce lac un îlot (l’île Marchal Bénichou), inaccessible aux promeneurs. Principalement peuplée de peupliers, de très rares interventions humaines ont lieu pour éviter les embâcles à l’aval du réservoir en cas de chutes importantes de branches et de troncs.

 

Pour trouver le point de départ :

Dernière mise à jour le 05.08.2020

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?