Langue active :FR

  • Imprimer

Sentier n°14 - Une ville à la campagne

Marly est un petit village qui a grandi au rythme du territoire, accueillant aujourd’hui de nouveaux habitants séduits par la richesse des infrastructures et la qualité de vie. Comme un voyage entre tradition, verdure et modernité, la promenade mène de l’église du vieux village vers les bords de Seille, puis traverse un parc urbain, un parcours de santé et des lotissements coquets, souvent nommés par des noms d’arbres.

Cette balade traverse le cœur de Marly. Il s’agit d’une commune qui peut être considérée comme une ville à la campagne du fait de sa proximité avec Metz et malgré tout, de son caractère champêtre. Marly met en œuvre différentes démarches de préservation de l'environnement. 

Citons par exemple l’installation de moutons de la race Noire du Velay pour entretenir les bords de la Seille. Cette technique douce d’entretien des milieux ouverts est ce qu’on appelle l’écopâturage, où le but du pâturage n’est pas la production mais bien l’entretien des milieux avec le moindre impact sur l'environnement. 

Une autre démarche menée par la commune est la gestion de ses espaces verts sans pesticides depuis 2015, ce qui lui a valu d’être labellisée 3 libellules dans le cadre de la labellisation Commune Nature.

La commune est traversée par la Seille et d’autres cours d’eau plus petits. La Seille prend sa source à l’étang de Lindre et se jette dans la Moselle au niveau de Metz. En amont du centre historique de Marly, deux ruisseaux, le Grand Fossé (dont la source se situe à Augny) et le ruisseau du Poncé (résultant de la confluence de plusieurs ruisseaux) se jettent dans la Seille après avoir coulé sur le ban de Cuvry. Plus en aval, la Seille reçoit deux autre ruisseaux, ayant tous deux leur source à Augny : le ruisseau de Renaultrupt et le ruisseau du Grand Bouseux.

 

Le long de la Seille comme de la plupart des cours d’eau, on peut observer une ripisylve diversifiée. La ripisylve correspond aux formations végétales se développant sur les bords des cours d'eau ou des plans d'eau situés dans la zone frontière entre l'eau et la terre. Les ripisylves sont généralement caractérisées par le Frêne commun, l’Aulne glutineux et diverses espèces de saules. Autour de la Seille, au niveau de Marly, on peut facilement observer différentes essences de Saules (Saule blanc, Saule fragile, Saule pourpre, le Saule à Oreillettes…). Localement, ces formations végétales sont interrompues par des formations à Roseaux ou à Ortie dioïque. La Guimauve officinale, la Consoude officinale et le Typha (également appelées massettes et confondues à tort avec les roseaux) sont également souvent présents le long des berges. La Guimauve officinale est une plante herbacée vivace de la famille des Malvacées. Elle est reconnue pour ses propriétés émollientes, c’est-à-dire qu’elle permet d’amollir et relâcher les tissus biologiques. La plante entière est recouverte des soies blanches, lui conférant un aspect feutré. Les fleurs ont 5 pétales rose très pâle, presque blancs, et bien séparés. Au centre de la fleur,  une colonne d’étamines violettes entoure le pistil. Les fleurs sont visibles de juillet à septembre.

 

La ripisylve participe grandement aux continuités écologiques, permettant ainsi le déplacement de nombreuses espèces animales telles que les oiseaux ou les chauves-souris qui se servent notamment des boisements pour se déplacer. Elle joue également un rôle important dans le maintien des berges, grâce aux racines des arbres qui la constituent notamment et dans l’autoépuration des cours d’eau (filtration des polluants par la végétation).

Concernant la faune, on peut retrouver par exemple sur le bord de la Seille le blongios nain . Avec ses 38 cm de hauteur, le Blongios nain est le plus petit des hérons, avec un cou épais et de longs doigts verts. Le sommer de sa tête, son dos et ses ailes sont noir verdâtre, ses ailes et son ventre sont plutôt jaune ocré. Lorsqu’il ressent un danger, il prend une position en piquet qu’il peut garder plusieurs minutes. Oiseau migrateur, il est classé comme en danger sur la liste rouge de l’UICN en raison de la disparition de ses milieux de prédilections sous nos latitudes mais aussi sur les lieux d’hivernage en Afrique. 

 

Téléchargez ici la nouvelle Carte Balades Nature de Metz Métropole et retrouvez toutes les activités du moment sur le site de l'Office du Tourisme.

Pour trouver le point de départ :

Dernière mise à jour le 10.06.2021

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?