Le site du Mont Saint-Quentin s’étend sur une surface de près de 700 hectares, sur six communes de l’agglomération et à proximité directe du coeur de Metz. Il présente une valeur patrimoniale importante pour l’agglomération :

C’est un site à forte valeur écologique, géré au titre du programme Natura 2000, qui accueille une flore et une faune remarquables (orchidées, chauves-souris…). Véritable belvédère sur Metz et la Moselle, le site présente une qualité paysagère forte. Il tient une place importante dans l’identité messine. Le site accueille un patrimoine militaire remarquable, avec des ouvrages d’envergure qui ont forgé l’histoire de l’agglomération.

Enfin, c’est un site vivant, accueillant des usages économiques (agriculture, viticulture) et de loisirs (sports de pleine nature).

Un site sensible en cours d’aménagement

Le site du Mont Saint-Quentin et ses abords a été classé le 29 juin 1994 au titre du code de l‘environnement et ses articles L341-1 à L341-22. Ce lieu fait ainsi partie des sites dont la conservation
ou la préservation présente un intérêt général au regard de ses richesses paysagères, patrimoniales, historiques et écologiques. Tout projet à l’intérieur ou à proximité du site fait l’objet d’un examen particulier dans le souci de préserver son patrimoine culturel et paysager. Il vise à planifier l’aménagement du site et il comprend deux principaux documents :
  • Une stratégie d’aménagement et de gestion à long terme,
  • Un « premier » programme opérationnel pour la période 2016-2020, permettant de réaliser des aménagements prioritaires.
Le Mont Saint-Quentin est un site sensible. Le plan de gestion est important pour mieux informer les usagers et pour limiter l’impact des usages sur les patrimoines (dégradations de bâtiments, destruction et érosion des milieux écologiques sensibles…).
Le site accueille des emprises militaires, appartenant à l’armée, qui sont dangereuses pour les usagers tant que les aménagements nécessaires ne seront pas réalisés. Les emprises feront l’objet d’une acquisition par Metz Métropole en 2016. L’accès aux emprises est interdit au public dans l’attente de la première tranche d’aménagements, dont la réalisation est prévue à l’horizon 2020.

Les grands objectifs du plan de gestion

La stratégie d’aménagement et de gestion du site affirme plusieurs objectifs forts :
  • Valoriser le site et ses patrimoines au profit des habitants de l’agglomération et des usagers, en facilitant sa découverte par tous, et en toute sécurité.
  • Générer des retombées économiques positives : développement des activités agricoles et viticoles, exploitation des boisements, renforcement de l’attractivité globale de l’agglomération…
  • Favoriser la préservation du site et de ses richesses environnementales, paysagères, culturelles et historiques.

Les actions prévues dans le programme 2016-2020

Le programme d’actions 2016 – 2020 prévoit des interventions prioritaires en termes de protection de sécurisation du site, et de mise en valeur. Trois grands blocs d’intervention ont été définis.
L’ensemble du programme représente un investissement d’1,8 M€ HT. Une participation financière de l’EPFL va être engagée à hauteur de 920 000 € HT.
D’autres soutiens financiers seront mobilisés auprès des partenaires tels que l’Europe et l’État via le programme Natura 2000, le département et d’autres collectivités.

ORIENTATION A
Gérer les espaces agricoles, naturels et forestiers (210 k€)
  • Opérations légères de défrichement pour limiter la fermeture des milieux et des paysages – 50 hectares
  • Mise en place d’activités pastorales dans le respect des sensibilités écologiques – 75 hectares
  • Soutien au développement d’activités agricoles et viticoles sur les coteaux – 65 hectares
  • Gestion et valorisation des espaces forestiers, notamment au sein des emprises militaires – 100 hectares
  • Promotion des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement

ORIENTATION B
Organiser la découverte du site (280 k€)
  • Balisage et sécurisation d’itinéraires piétons et cyclables – 22 km d’itinéraires sécurisés
  • Fermeture des itinéraires dangereux et / ou impactant les espaces naturels
  • Aménagement de la Tour Bismarck points de vue remarquables – 2 à 3 points de vue
  • Aménagement des espaces de stationnement, du col de Lessy et de la «route touristique»
  • Élaboration d’un cahier de recommandations pour préserver la qualité paysagère du site

ORIENTATION C
Sécuriser et valoriser les ouvrages militaires (1,25 M€)
  • Fermeture des accès aux principaux ouvrages dangereux – 4 ouvrages majeurs fermés au public
  • Balisage et sécurisation d’un itinéraire traversant le «Groupe Saint Quentin»
  • Sécurisation et valorisation d’ouvrages, pour limiter les risques et favoriser l’accueil des chauves-souris – 20 ouvrages « annexes » sécurisés
  • Sécurisation progressive de la cour intérieure du fort de Plappeville, en lien avec les associations locales

ORIENTATION D
Animer le projet en lien avec les associations et les habitants (60 k€)
  • Actions évènementielles pour valoriser le projet : marches gourmandes, journées du patrimoine, chantiers jeunesse…
  • Conception d’un programme pédagogique avec les associations, et d’outils de communication et de sensibilisation (topoguides, découverte virtuelle,…)
  • Approfondir la connaissance sur les patrimoines, en particulier sur le patrimoine militaire

Un projet partenarial associant de multiples acteurs

La mise en œuvre du plan de gestion impliquera des acteurs multiples, qui interviennent déjà dans la gestion du site.
En particulier, les actions du plan de gestion seront mises en œuvre en partenariat étroit avec les communes concernées, l’Établissement Public Foncier et la DREAL de Lorraine.
D’autres acteurs pourront être associés pour des actions plus ciblées, comme le Conseil Départemental, le Conservatoire des Sites Lorrains, le STAP et la Chambre d’Agriculture de la Moselle, l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, l’Office National des Forêts.

Les acteurs associatifs et les habitants sont mobilisés pour faire vivre le projet :
  • Appui sur des projets de valorisation des ouvrages militaires par les associations
  • Mise en place d’un programme pédagogique
  • Organisation d’évènements sur des thématiques multiples (écologie, architecture, histoire, paysages, agriculture...)
  • Communication régulière vers les habitants sur l’avancée des projets.
Autres partenariats à engager / consolider
  • Conseil Départemental
  • Région Grand Est
Services de l’État et établissements publics
  • Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL)
  • Direction Départementale des Territoire (DDT)
  • Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC)
  • Services Territoriaux de l’Architecture et du Patrimoine (STAP)
  • Office National des Forêts (ONF)
  • Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS)
Acteurs associatifs
  • Conseil de Développement Durable de Metz Métropole (CODEV)
  • Association pour l’Aménagement et la Préservation du Patrimoine Architectural et Naturel du Mont Saint-Quentin et environs (AAPPAN).