En plus d'offrir une alternative à la voiture, METTIS a redessiné la ville tout en préservant son patrimoine historique. L'arbre est au centre de son identité, créant une image nouvelle, intégrant de manière constructive la notion de paysage et de confort sur l'ensemble du tracé. En somme, c'est la qualité de vie qui a été améliorée.

L’arbre urbain joue un rôle spécifique dans l’espace de la ville. En grand alignement, il structure l’espace urbain et hiérarchise la lisibilité des axes. En traitement de petits espaces, il procure à l’environnement minéral le contrepoids nécessaire et apprécié à la qualité de l’espace public et du cadre de vie.

Un choix d’essences réfléchi


La volonté d’affirmer une identité paysagère à la ligne METTIS est l’occasion de qualifier plus largement la trame publique et conduit à réfléchir sur le choix des essences végétales. La palette arborée a été décidée en fonction de la spécificité du site, mais également en fonction des contraintes pour le futur développement de l’arbre. Dans les secteurs urbains denses, le choix des essences prend en compte les volumes disponibles à terme pour le végétal (à la fois dans l’espace et dans le sol). Une mauvaise adéquation entre le développement futur de l’arbre et l’espace limité qu’il pourra coloniser entraîne d’importants surcoûts de gestion et de risques de dégradation encourus par les arbres.

Le choix d’une essence repose sur plusieurs critères : la thématique de la séquence traversée, l’adaptation au milieu, l’esthétique et la gestion de l’arbre.

 undefined undefined
Aménagement paysager de la rue Pierre et Marie Curie à Woippy

Les orientations paysagères

Metz Métropole et l'agence d'urbanisme ATTICA ont déterminé les arbres qui sont conservés et les implantations d’arbres possibles le long de METTIS. Voici les grandes thématiques structurant les orientations paysagères des deux lignes :

  • Révéler l’eau
Le premier thème est naturellement induit par l’omniprésence de l’eau dans la ville. La traversée de la Moselle et de ses bras, mais aussi des deux autres cours d’eau, la vallée de la Seille et le vallon de la Cheneau, rend évidente la thématique de l’eau dans la stratégie végétale de la ligne METTIS..

  • Mettre en valeur l’effet de relief et les vues
Lié à l’eau, le relief caractérise plus particulièrement certaines séquences. L’avenue de Sébastopol est mis en valeur par l’effet de belvédère qui offre une vue vers le vallon de Borny. Cette orientation topographique sera particulièrement appuyée dans le projet.

  • Mettre en scène l’entrée de ville
Le Fort Gambetta correspond sur la ligne à un statut particulier d’entrée de ville. La rue du Fort Gambetta constitue l’entrée nord de Metz depuis l’autoroute A31. Elle rejoint la rue de Thionville, pénétrante nord et entrée de ville majeure dans la forme urbaine de l’agglomération. Le rond-point de la Liberté sera donc l’objet d’un aménagement spécifique pour matérialiser cette entrée. Il n’y a pas d’autre lieu sur la ligne qui assure ce rôle d’entrée d’agglomération.

  • Structurer les points d’articulation urbaine
Le tissu urbain dense ne permet pas toujours de planter dans la continuité, par contre les lieux d’articulation (place, carrefour) sont propices à rythmer les séquences du centre ancien : place du Pontifroy, pénétrante de la Serpentoise (carrefour entre l’avenue Joffre et la rue Robert Schuman), place du Roi Georges, place du Général de Gaulle.

  • Créer des liaisons urbaines
Certaines séquences caractérisées par de l’étalement urbain, manquant de continuité. La ligne METTIS révèle particulièrement ce manque de liaison et devient l’occasion de le prendre en compte. Il est proposé pour ces tronçons de créer des continuités par le végétal en accompagnement de la recomposition urbaine de l’espace public de ces rues.

  • Traiter les façades des nouveaux quartiers
La partie sud de la ligne traverse des quartiers d’extensions urbaines constitués par des pôles d’activités : le Technopôle et la Foire Expo. La façade de ces aménagements n’est souvent pas traitée, et ce sont les arrières et les parkings des bâtiments qui qualifient l’espace public. L’aménagement de METTIS est l’occasion de créer des façades végétales à ces espaces, et de créer une frange entre l’espace privé et l’espace public.

La ligne METTIS traversera différentes entités urbaines, des plus constituées (centre historique) aux quartiers en mutation. L’aménagement linéaire de la ligne METTIS sera un élément homogène dans une grande diversité d’ambiances urbaines.

undefined undefined
Aménagement paysager de la place du Roi George à Metz

Le Saviez-Vous ?

  • METTIS régénère le patrimoine vert de votre quartier : 550 arbres en plus en 2013 !
    Moins de 400 arbres ont été coupé et plus de 900 arbres ont été plantés.