Langue active :FR

Qualité de l'air à 4 sur 10

  • Imprimer

La nature et ses usages

Patrimoine métropolitain commun

Métropole et nature ne sont pas opposées. Bien au contraire : la métropole brille par la qualité et la densité de son patrimoine naturel. Mais comment mieux valoriser cette ressource pour en faire un élément fondateur de notre identité métropolitaine ?

En concevant la nature et les espaces non urbanisés comme un véritable équipement métropolitain.

Agir ensemble pour valoriser nos espaces de nature et articuler leurs usages

Des études et aménagements des espaces de nature au bénéfice de la qualité du cadre de vie

Nos espaces de nature constituent un patrimoine commun que nous avons en partage. Il nous appartient de les préserver et de les valoriser au bénéfice du plus grand nombre. Préserver, car il s’agit souvent d’espaces fragiles riches en biodiversité. Valoriser, car ils sont potentiellement porteurs de nombreux autres enjeux tels que l’agriculture, les déplacements doux, la protection de la ressource en eau, la gestion des crues, la valorisation du patrimoine culturel et des paysages, ou bien encore, la pratique du tourisme et des loisirs.

C’est en sachant concilier multiplicité des usages et préservation de l’environnement que nous garantirons la qualité du cadre de vie de tous dans notre métropole. Au cours du premier semestre 2019, les travaux du Parc du Vallon dans la ZAC du Parc du Technopôle et ceux du ruisseau de Montvaux et des étangs de la Saussaie et du Pâquis à Moulins-lès-Metz ou encore ceux du ruisseau Saint-Pierre témoigneront de notre capacité à aménager nos espaces de nature dans cette logique de conciliation. Les actions sur le ruisseau de la Ramotte, en amont d'Augny ainsi que le lancement des études sur les bassins versants des ruisseaux de Saulny / Woippy et de Vallières aboutiront également à un programme de travaux d'amélioration de la protection des populations contre le risque inondation et de renaturation de ces espaces naturels.

Des formes de gouvernance inédites adaptées aux enjeux pluriels des sites

A enjeux multiples, partenaires multiples. La réussite de nos interventions passe par l’association large de partenaires aux réflexions d’aménagement et de gestion des sites. A cet effet, pour les 700 ha du Mont Saint-Quentin, nous mettrons en place de nouvelles modalités de collaboration entre collectivités, organismes institutionnels et usagers qui feront l’objet d’une journée spécifique au printemps.

Renforcer notre identité et notre cohésion territoriale à travers nos espaces de nature

Des outils et des ressources pédagogiques pour s’approprier notre patrimoine commun

Dès le premier semestre 2019, pour favoriser l’appropriation et la prise en compte des enjeux environnementaux au sein de notre métropole, nous nous appuierons sur une série d’évènements de sensibilisation et d’échanges, que cela soit entre communes, avec le lancement du réseau biodiverCités, ou avec la population, lors de l’ouverture de l'Atelier de Jean-Marie à Montigny-lès-Metz.

Mais il nous importe surtout d’amplifier notre rapport à notre territoire naturel, de renforcer notre sentiment d’appartenance à un territoire dont la composante naturelle est majeure. Pour cela, nous profiterons du lancement de notre Plan paysage réalisé en partenariat avec l’Ecole Supérieure des Arts de Lorraine pour organiser une grande manifestation au printemps. Balades et ateliers seront l’occasion de stimuler notre sentiment d’appartenance territoriale.

Faire de nos espaces de nature un axe de notre stratégie d'attractivité

Au-delà de la préservation de notre environnement, et du renforcement de notre identité et de notre cohésion sociale, nos espaces de nature sont un atout pour la promotion touristique de notre territoire.

En s’engageant pour le développement de la pratique du tourisme à vélo et à pied, notre métropole fait de la valorisation de ses espaces de nature un vrai axe de sa stratégie d’attractivité.

Ainsi, courant mars 2019, notre métropole devrait être labellisée « territoire vélo ». Parallèlement, le lancement d’une application en mai 2019 permettra aux randonneurs et cyclotouristes d’accéder aux  informations de notre carte des balades nature depuis leur smartphone. Des actions de communication, qui reflètent la mise en réseau « physique » de notre patrimoine commun, qu’il soit naturel ou culturel.

Dernière mise à jour le 13.02.2019

à la une

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?