En tant que Président de Metz Métropole, j'ai toujours été favorable, avec l'ensemble de mes
collègues, au rapprochement de la Caisse d'Epargne Lorraine Champagne Ardenne (CELCA) avec la Caisse d'Epargne d'Alsace (CEA), comme l'avait déjà fait la Banque Populaire en implantant son siège interrégional à Metz. Je ne peux néanmoins que déplorer de voir s'installer le nouveau siège social de cette entité fusionnée à Strasbourg alors même que la CEA représente un poids bien moindre que la CELCA au sein de ce futur ensemble.

Nous prenons donc acte, avec les plus grands élus lorrains et champenois, de cette décision que nous regrettons. Nous nous sommes d'ailleurs exprimés en ce sens par courrier du 28 avril 2017 auprès des plus hautes instances dirigeantes du Groupe BPCE (voir courrier joint).

J'ai rencontré avec Dominique GROS, Maire de Metz, François PEROL, Président du Groupe BPCE, le vendredi 5 mai dernier pour lui faire part de notre profonde préoccupation.

Même s'il s'agit d'une décision souveraine d'une entreprise privée que nous respectons dans le cadre de ses propres réorganisations, nous lui avons fait part de notre très grande inquiétude pour l'avenir du territoire et l'équilibre interrégional. Il est juste de rappeler que Metz a également bénéficié d'une telle politique de groupe par l'implantation du siège régional de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne.

Le Président PEROL nous a assuré que la Direction Régionale ainsi que sa Présidence seraient assurées par des lorrains et des champardennais. Il nous a également assuré que le site de Metz conserverait le même niveau d'emploi (250) et qu'il avait, en outre, décidé de renforcer le site messin par la création d'emplois stratégiques. Nous nous en réjouissons, cela entre pleinement dans les axes de développement de notre métropole et s'inscrit dans le cadre du label national FrenchTech que nous avons obtenu.

Nous resterons donc très attentifs à la mise en œuvre des annonces faites à l'issue du COS de la CELCA, qui confortent la place de Metz Métropole dans le domaine de la digitalisation, avec :

- Le renforcement à Metz d'un pôle d'innovation et de services digitaux qui centrera ses activités sur la banque digitale, et s'articulera autour du Centre de Relation Clients basé au Technopôle, dont les effectifs seront augmentés. Ce dernier compte déjà plus de 70 emplois et gère la banque à distance de tout le groupe.

- L'implantation d'une Digitale Academy pour les collaborateurs du groupe ainsi que les clients et sociétaires, les entreprises et les TPE locales.

- La création d'une Digitale Factory BPCE sur le site FrenchTech de TCRM Blida. Cette création a été décidée au plus haut niveau du groupe qui a choisi Metz comme un des rares sites en France. Ce pôle digital permettra d'ici à 12 mois la création de 30 emplois nets.

Je tiens à rappeler que la Métropole de Metz est, avec celle de Strasbourg, l'une des deux places fortes du groupe BPCE dont la réorganisation s'achève au niveau national.
C'est dans ce cadre que le groupe Banque Populaire - Caisse d'Epargne accompagne particulièrement Metz Métropole dans des projets de développement et y apporte des investissements lourds pour continuer à faire de la fertilisation croisée autour de l'écosystème numérique de la Métropole de Metz mais aussi du Sillon Lorrain.

Enfin, je serai très attentif au respect de ces engagements fermes que j'ai obtenus.

Jean-Luc Bohl
Président de Metz Métropole
Maire de Montigny-lès-Metz
1er Vice-Président de la Région Grand Est

 

Retour à la liste

Illustration pour :  / Communiqué : réaction du Président suite au choix de Strasbourg comme nouveau siège social de la Caisse d'Epargne
  • Publié le 17 mai. 2017