Langue active :FR

  • Imprimer

Résultat de fouilles archéologiques - Place de Chambre

Catégorie(s) : Archéologie

Dans le cadre de la politique de la ville visant à améliorer le cadre de vie et diminuer l’impact du réchauffement climatique, le Pôle archéologie préventive de Metz Métropole a procédé à des fouilles sous la Place de Chambre à Metz. Une opération réalisée en amont du projet de plantation d’arbres sur la place de Chambre.


Cette fouille réalisée en mai 2020 par les archéologues de Metz Métropole a mis au jour plusieursblocs d’architecture antique en calcaire de Norroy-lès-Pont-à-Mousson, dont deux finement
décorés. Ces éléments d’architecture ont été découverts dans une construction de la fin du Moyen Âge. L’existence de bâtiment à cet emplacement était insoupçonnée. Ils témoignent donc d’une organisation
très différente de la place de Chambre à l’époque.


Dans la tranchée située au sud-est de la place (face à l’entrée basse du marché couvert, devant la terrasse de la Brasserie des Trappistes), les sols du Moyen Âge présentent des traces de la fondation
d’une construction maçonnée qui remonte assez haut, à l’époque où la place de Chambre accueillait le marché de la ville. Cette dernière était alors bordée au sud par des maisons barlongues (en forme de
long rectangle), qui ne figurent sur aucun plan de la ville. La présence de blocs en remploi romain n’est pas surprenante compte tenu de la présence de grands édifices publics romains à proximité immédiate.

Deux blocs sculptés sont particulièrement intéressants : un bloc d’architrave orné de rinceau et un fragment de frise arborant un champ d’écailles ornées de fleurons.
Ces découvertes indiquent une restructuration partielle de la Place de Chambre : les édifices de style roman ont laissé place à une architecture du XIIIe siècle, privilégiant le calcaire de Jaumont, tout en
réemployant des blocs plus anciens. La partie haute de la stratigraphie est marquée par des remblais qui auraient, à priori été mis en place
pour supporter le tablier du pont des Roches au nord, dans la perspective de niveler l’espace public, au sud.


Ces remblais découverts à cet endroit laissent penser qu'ils datent de la même époque que les travaux d'aménagement réalisés sur l’île de la Comédie : un rehaussement de l'île, le pavement de la place de la Comédie, la construction des ponts et la construction des bâtiments de l'opéra. L’intégralité de ce programme remonte à la quatrième décennie du XVIIIe siècle.


Visuels des découvertes disponibles sur simple demande.

Dernière mise à jour : 02/04/2021

Retour à la liste des résultats